Comment j’utilise Dragon Voice pour écrire des textes

Comment j’utilise Dragon Voice pour écrire des textes

Bonjour, mon nom est Mathieu Lalonde, de Mathieu Média Production. J’utilise le logiciel Dragon Voice pour écrire. J’écris ce texte pour vous donner quelques trucs pour vous aider à améliorer votre utilisation d’un logiciel de reconnaissance vocale pour les personnes ayant un handicap.

À propos de moi  

Disons d’abord que je souffre de paralysie cérébrale (cerebral palsy). La paralysie cérébrale peut affecter plusieurs parties du corps. Dans mon cas, mes jambes, la motricité fine, et mes bras qui sont affectés.

Avant l’introduction d’un logiciel de
reconnaissance vocale

Avant d’utiliser un logiciel de reconnaissance vocale, je tapais mes textes en utilisant seulement deux doigts. Donc, écrire un paragraphe de 12 à 15 lignes me prenait au minimum trois à six heures. C’était très long et parfois décourageant. Ça me prenait deux à trois jours pour écrire une lettre. Je me suis demandé si un logiciel de reconnaissance vocale pourrait m’aider à écrire plus rapidement.  

Pourquoi utiliser un logiciel de reconnaissance
vocale?

  • Plus facile pour moi, à cause de ma motricité fine, de taper mes textes à l’ordinateur que de les écrire à la main

  • Pour communiquer plus rapidement avec les clients de Mathieu Média Production

  • Pour gagner de la rapidité pour écrire mes textes

  • Pour me permettre d’avoir des documents d’affaires faciles à réutiliser  

En 2015, j’ai découvert un logiciel qui répond en partie à mes besoins pour écrire mes textes. Grâce à des fonds du Phénix dans le cadre du programme Jeunes Entrepreneurs en situation d’un handicap, j’ai pu mettre la main sur le logiciel de reconnaissance vocale Dragon Voice.

Mes débuts avec le logiciel Dragon Voice

Je me disais que le logiciel de reconnaissance vocale comprendrait difficilement ce que je disais mais je l’ai essayé quand même.  

 

J’ai fait l’installation du logiciel de reconnaissance vocale à partir du CD et j’ai suivi les étapes affichées à l’écran. Ensuite, j’ai créé un profil pour que le logiciel s’adapte à la tonalité de ma voix et à ma façon de parler. Ensuite, j’ai lu les textes d’apprentissage pour qu’il s’adapte à ma voix. J’ai commencé la lecture des textes d’apprentissage et je trouvais ça très difficile, mais je me disais de ne pas me décourager. Je me disais que les textes que le logiciel de reconnaissance vocale me demandait de lire étaient des textes prédéterminés par un logiciel pour mieux évaluer ma voix.

 

Ma première utilisation du logiciel de reconnaissance vocale a été un franc succès. Ça m’a pris 48 minutes pour écrire un courriel de trois pages et demi. Normalement ça me prenait trois à quatre jours pour écrire ce même courriel. Au début, le logiciel reconnaissait bien ma voix puis j’ai remarqué une diminution de l’efficacité lorsque je l’utilisais à l’intérieur du traitement de texte ou que je remplissais des formulaires.

 

Diminution de la reconnaissance vocale et problèmes informatiques

Le logiciel de reconnaissance vocale ouvrait des logiciels non demandés sur mon ordinateur et cela avait pour effet de faire geler mon ordinateur.

 

Je me suis demandé pourquoi le logiciel de reconnaissance vocale ne fonctionnait pas bien pour moi. J’ai téléphoné au Phénix pour discuter de mes difficultés à écrire avec le logiciel de reconnaissance vocale et de là, nous avons commencé à faire des recherches pour comprendre pourquoi le logiciel avait de la difficulté à reconnaître ma voix. Voici les questions que nous nous sommes posées.

Question 1: Est-ce que l’ajustement de mon équipement audio était optimum pour le logiciel de reconnaissance vocale ?

J’ai pensé que mon signal audio était de mauvaise qualité et je me suis dit que ça pourrait aider si j’utilisais des équipements audio de meilleure qualité. J’ai vérifié l’audio en premier parce que je suis un entrepreneur dans le domaine audiovisuel. J’ai commencé à utiliser le microphone professionnel et une console de son pour améliorer la qualité de l’audio que le logiciel de reconnaissance vocale reçoit.  

 

J’ai expérimenté avec diverses fréquences, en commençant par de très basses, mais cela n’a pas bien fonctionné. La meilleure position semblait celle du milieu mais le logiciel avait encore de la difficulté à écrire ce que je dictais.  

Question 2 :
Est-ce que le volume de mon microphone pourrait être la cause du problème?

J’ai réfléchi au problème et j’ai décidé d’essayer avec mon microphone professionnel et une console de son pour améliorer la qualité de l’audio. J’ai commencé par ajuster le son de mon ordinateur (système d’exploitation Windows XP) de façon à entendre ma console de son qui est connectée dans l’entrée ligne de la carte de son de mon ordinateur. Ensuite, j’ai mis le volume de l’entrée ligne au maximum pour pouvoir entendre ma console de son. J’ai fait un premier test pour voir si mon audio était assez fort pour que le logiciel de reconnaissance vocale transcrive mieux mes paroles mais le son était trop fort. J’ai donc commencé à baisser le son sur ma console mais c’était trop bas pour le logiciel de reconnaissance vocale. Ensuite, j’ai augmenté le volume de ma console peu à peu jusqu’à ce que je trouve le volume idéal pour mon microphone professionnel. Et j’ai remarqué que le logiciel reconnaissait mieux ma voix mais faisait encore des erreurs d’écriture dans le logiciel de traitement de texte.  

Ensuite je me suis posé la question suivante.

Question 3 : Est-ce que ma prononciation pouvait contribué au problème?

Ce serait possible puisqu’à cause de ma paralysie cérébrale, il y a certains mots que j’ai de la difficulté à articuler comme il faut. Pour vérifier mon hypothèse, le Phénix m’a mis en contact avec le centre Moi, j’apprends.

 

Nous avons organisé une première rencontre préparatoire. Les formatrices voulaient voir le fonctionnement du logiciel de reconnaissance vocale et évaluer comment le centre Moi, j’apprends pourrait m’aider.

 

Cette première rencontre s’est faite via Skype, en conférence avec le centre Moi, j’apprends, l’intervenante du Phénix et moi-même. Nous avons parlé de mes difficultés physiques et de mes besoins. Nous avons ensemble déterminé qu’il était important de vérifier ces trois points :  

 

  • Est-ce que je prononce clairement mes mots?

  • Est-ce que je parle trop vite?

  • Est-ce que le logiciel reconnaît l’accent canadien-français ?

Pratique de diction avec le logiciel de
reconnaissance vocale

J’ai commencé des leçons de diction avec la collaboration de Moi, j’apprends pour qu’on puisse déterminer si mon langage est difficile à comprendre à cause de ma paralysie cérébrale.

 

Premièrement, nous avons évalué la qualité de mon français parlé. Au cours de nos séances de pratique de conversation, nous avons constaté qu’une autre personne n’a pas de difficulté à comprendre ce que je dis.

 

Ensuite, nous avons fait des recherches sur le logiciel de reconnaissance vocale mais nous n’avons pas pu trouver beaucoup d’information. Nous avons créé un nouveau profil d’utilisateur en suivant exactement les directives à chaque étape. Suite à la création du nouveau profil, j’ai commencé à lire des textes qui n’étaient pas dans les textes fournis par le logiciel de reconnaissance vocale. La formatrice de Moi j’apprends m’a envoyé des textes qu’elle avait sélectionnés pour que je me pratique pour voir la reconnaissance de ma voix avec un nouveau profil. Elle m’a aussi demandé de m’enregistrer et aussi de lire un seul texte deux fois par jour et de les enregistrer les deux fois pour quelle puisse évaluer s’il y a une différence dans la tonalité ou le rythme de ma voix entre le matin et l’après-midi.

 

Pendant quelques jours, j’ai fait la lecture d’un seul texte en avant-midi et en après-midi ensuite j’ai envoyé un courriel à la formatrice, avec un lien vidéo et aussi un PDF. En regardant mes vidéos, elle a constaté qu’on comprenait très bien mes paroles. Par contre, il semblait y avoir une difficulté de reconnaissance au niveau des petits mots comme le, la, les, des, dans, cet, cette, comment, quand.  

 

Lors de la troisième rencontre, nous avons pratiqué ces mots. Aussi, j’ai essayé de prononcer mes mots « comme un Français de France » mais ça n’a pas aidé. Alors nous avons continué à nous pratiquer ensemble pour découvrir comment je devais m’ajuster pour que le logiciel de reconnaissance vocale entende mieux ma voix pour mieux écrire.

 

Lors de la quatrième rencontre nous avons exploré la vitesse à laquelle je lis pour voir s’il fallait que je parle très vite, très lentement ou comme un robot.

 

Nous avons commencé par un test de lecture avec un débit normal pour avoir une comparaison avec les autres exercices que je ferais. Nous avons noté plusieurs erreurs dans la reconnaissance vocale.

Ensuite, j’ai relu le même texte mais plus vite, presque comme si j’étais à un encan! Il y avait encore des erreurs mais pas aux mêmes mots. Finalement, j’ai lu encore une fois le même texte mais, cette fois-ci, avec une vitesse de lecture plus lente. À la suite de la lecture de ce texte, nous avons remarqué que le logiciel de reconnaissance vocale était plus efficace si je parlais lentement.  

 

C’est alors que je me suis demandé si cela serait encore mieux si je parlais un peu comme un robot, c’est-à-dire une pause entre chaque mot et articuler clairement chaque mot. J’ai repris le même texte et nous avons remarqué une reconnaissance de mon texte presque sans erreur.  

 

On s’est alors dit que maintenant nous avions trouvé la vitesse à laquelle le logiciel de reconnaissance vocale reconnaissait le mieux ma voix. Et qu’aussi cette vitesse permettait à l’ordinateur de mieux me suivre.

Autres questions

Pourquoi les traitements de texte ont-ils gelé ou presque gelé mon ordinateur pendant que j’utilisais le logiciel de reconnaissance vocale ?  

Lorsque j’écrivais un texte dans un logiciel de traitement de texte, il arrivait parfois que le logiciel de reconnaissance vocale risque de geler mon ordinateur. J’ai donc décidé d’essayer différents logiciels de traitement de texte

Open Office

J’ai essayé d’utiliser le logiciel de traitement de texte Open Office avec le logiciel de reconnaissance vocale. Ça fonctionnait parfois très bien mais aussi parfois très mal. Open Office faisait démarrer deux à trois autres programmes en même temps, ce qui risquait de faire geler mon ordinateur.

 

J’ai essayé d’utiliser Open Office pour répondre à un questionnaire mais ça n’a pas bien fonctionné: il y a eu 150 logiciels qui ont démarré en même temps sans que je l’ai demandé. Cela a presque gelé mon ordinateur et ça a pris au moins 10 à 15 minutes avant que je puisse recommencer à écrire mes réponses. J’en ai déduit que le logiciel de traitement de texte Open Office a des problèmes à s’intégrer avec le logiciel de reconnaissance vocale.  

 

Libre Office

Ensuite j’ai essayé Libre Office et j’ai refait les deux mêmes tests. J’ai eu un peu moins de difficultés mais ce logiciel aussi démarrait certains programmes sans que je le demande par la reconnaissance vocale.

WordPad

Ensuite j’ai tenté ma chance avec Wordpad de Microsoft. J’ai été surpris : le logiciel reconnaissait mieux ma voix quand j’écrivais mes textes avec Wordpad. Donc, maintenant j’utilise le logiciel WordPad de Microsoft avec le logiciel de reconnaissance vocale pour écrire mes texte.

Comment faire pour répondre à des questions écrites dans un logiciel de traitement de texte?  

J’essaie toujours en premier de répondre directement dans le questionnaire mais si j’ai de la difficulté, j’écris mes réponses dans le logiciel WordPad de Microsoft et je les copie dans le logiciel de traitement de texte où est le questionnaire quelconque.  

Pourquoi le logiciel de reconnaissance vocale est-il plus efficace le matin que l’après-midi ?

Je voyais une différence entre les textes que je rédigeais le matin et ceux de l’après-midi. J’ai fait des recherches sur le site de support technique du logiciel de reconnaissance vocale. J’ai calculé combien de temps j’avais pour écrire mes textes avant que le logiciel de reconnaissance vocale commence à faire plusieurs erreurs. J’ai réalisé que j’avais seulement 30 à 40 minutes pour écrire mon texte avant de laisser une pause de 20 minutes à l’ordinateur pour qu’il puisse vider ses RAM pour que je puisse continuer à écrire mon texte.  

Si les problèmes continuent après la pause de 20 minutes, je redémarre l’ordinateur.

Conclusion de ma recherche

Comme conclusion à mes recherches, j’ai réalisé que le logiciel de reconnaissance vocale Dragon Voice que j’utilise est un logiciel très efficace pour écrire et très performant si on utilise WordPad de Microsoft et qu’ensuite je copie mon écrit du logiciel de Microsoft et le colle dans le logiciel de traitement de texte de mon choix.

Mes petits conseils pour l’utilisation de
logiciels de reconnaissance vocale comme Dragon Voice.

  • Prenez votre temps pour créer votre profil dans votre logiciel de reconnaissance vocale.

  • Prenez le temps de lire la documentation fournie par le logiciel de
    reconnaissance vocale.

  • Lisez aussi l’information que vous trouverez sur les sites Internet ou les forums de discussion à propos du logiciel de reconnaissance vocale.

  • Prenezle temps de bien dicter votre texte.

  • Fermez toutes les applications non nécessaires pendant que vous écrivez votre texte pour obtenir le meilleur rendement possible du logiciel de reconnaissance vocale.  

  • Prenez des pauses si nécessaire pour permettre à l’ordinateur de vider ses RAM.

  • Adaptez la vitesse de votre parole si nécessaire.

  • Prononcez clairement les mots

  • Ajustez votre microphone plus près ou plus loin de votre bouche au besoin

  • Utilisez un micro casque si vous avez de la difficulté à tenir un microphone.

  • Parlez plus fort si nécessaire.

  • N’hésitez pas à relire votre texte ou à demander à une autre personne de les lire.

  • Utilisez un correcteur d’orthographe pour corriger les erreurs.

Les découvertes avec le nouveau micro-casque

Au moment où j’ai écrit ce texte, j’utilisais un micro que je tenais dans ma main et le logiciel de reconnaissance vocale avait beaucoup de difficulté à m’entendre. Mais maintenant que j’utilise un micro casque pour dicter mes textes, c’est beaucoup mieux.

Voici mes résultats avec le nouveau micro-casque

En utilisant le micro casque, j’ai remarqué que Dragon Voice me comprend mieux et maintenant je peux parler plus rapidement, le logiciel est capable de me suivre à 90% du temps et il n’y a presque plus de fautes.  

Comme conclusion finale à cet ouvrage.

En créant cet ouvrage j’ai voulu aider les personnes en situation de handicap pour qu’elles puissent utiliser un logiciel de reconnaissance vocale comme Dragon Voice pour écrire tous les jours de façon plus rapide.

 

J’ai aussi voulu montrer qu’il ne faut pas se décourager quand on commence à utiliser un logiciel de reconnaissance vocale. Oui, je sais par expérience que c’est un peu décourageant mais avec de la détermination vous pourrez réussir à utiliser un logiciel de reconnaissance vocale comme si c’était votre crayon dans votre main. Je vous encourage à l’essayer et si vous avez besoin d’aide, n’hésitez pas à contacter les organismes de votre région : ils sont là pour vous aider.

 

Ensemble au-delà du handicap !

Note d’appui

Pour la rédaction de ce document j’ai utilisé le matériel suivant :

  • Le logiciel de reconnaissance vocale, Dragon Voice.

  • Un ordinateur avec les caractéristiques suivantes : système d’exploitation (OS) Windows XP avec un processeur 2.4 mégahertz doubles cœurs avec 4 G de RAM, un disque dur 1TB

  • Microsoft WordPad

Si vous voulez plus d’informations sur le logiciel de reconnaissance vocale utilisé dans ce texte ou pour faire un essai, consultez leur site Web à l’adresse suivante https://www.nuance.com/for-individuals/index.htm

Veuillez noter :

 

  • Les liens Internet offerts dans ce document peuvent changer à n’importe quel moment et sans préavis.

  • J’ai testé sous Windows XP. Les résultats peuvent être différents d’un système à l’autre.

  • Vous assumez les risques : je n’assume aucune responsabilité pour les renseignements offerts dans ce feuillet d’information.

Remerciements

Je tiens à remercier le Phénix et le Centre de formation pour adultes Moi, j’apprends pour m’avoir aidé à faire mes recherches à écrire ce document. Si vous désirez en savoir plus sur le Phénix et sur Moi, j’apprends, je vous invite à consulter leur site respectif

 

Le Phénix:                             https://www.lephenix.on.ca/

Le Centre Moi, j’apprends:     https://www.moijapprends.ca/

_____________________________________________________

Version PDF et Ebo

Loader Loading...
EAD Logo Taking too long?

Reload Reload document
| Open Open in new tab

Télécharger [283.77 KB]

ebook (506KB)